AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 lendl un joueur pas trop reconnu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Samprasworld
N°2 Mondial
N°2 Mondial
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 28
Localisation : Loos
Joueur : Sampras - Federer - Edberg - Rafter - Becker - Wawrinka - Haas - Safin - Nalbandian - Ljubicic
Joueuse : Graf - Hingis - Henin - Mauresmo - Kerber - Lisicki - Stosur - Shvedova - Kvitova - Radwanska - Petkovic
Points : 15979
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: lendl un joueur pas trop reconnu ?   Sam 20 Fév - 1:17

Stefan.Federer a écrit:
Voilà qui peut sembler a priori surprenant pour quelqun comme moi qui avoue une admiration sans borne pour le tennis offensif, mais j'ai beaucoup estimé cet immense champion en son glorieux temps, une époque (1987) qui coïncidait en fait avec le début de ma passion pour ce sport.

De tous les grands numéros un que j'ai vu évoluer, Lendl reste assurément l'un de ceux qui m'aura le plus impressionné et pour plusieurs raisons.

Unanimement reconnu pour son perfectionnisme aux confins de l'obsession, Lendl aura eu tout d'abord un impact majeur sur l'évolution du tennis moderne, le premier joueur à se doter d'une structure d'entraînement élaborée répondant aux moindres exigences du tennis de haut niveau. Plutôt frêle à son arrivée sur le circuit, il est devenu le meilleur athlète du circuit en l'espace de quelques-ans et à force d'un travail acharné, ne négligeant aucun détail dans le but unique de toujours devenir meilleur. Ses méthodes d'entraînement ont inspiré toute une génération de joueurs après lui, Pete Sampras le premier d'entre eux comme il l'a lui-même reconnu par la suite.

Sur son jeu d'attaquant de fond de court, un style de jeu dont il fût l'un des pionniers si je puis dire, peu voire pas du tout de créativité mais une rigueur de tous les instants qui donnait à son tennis une impression d'exercice scolaire indéfiniment répété. Un tennis que je trouve avec le recul pas si laid que ça à observer, un beau mouvement de service notamment, un coup droit fluide qui a toujours été son arme fatale, enfin un revers slicé extrêmement efficace et qu'il distillait à merveille.

Au rayon des rhédibitoires carences techniques, comment ne pas citer son incorrigibe raideur à la volée, un domaine dans lequel il n'aura pourtant cessé de chercher à s'améliorer, avec pour unique dessein la conquête de son Graal personnel : un titre à Wimbledon. Cette quête désespérée sur le gazon ultra-rapide d'antan, il l'aura menée et poursuivie jusqu'à la déraison, allant jusqu'à boycotter Roland-Garros en 90-91 pour aller parfaire sa préparation sur gazon. De valeureux efforts hélas pour lui aucunement récompensés, Lendl ayant toujours du rendre les armes face aux vrais spécialistes de la surface : les Becker, Edberg,Cash, Leconte...
Même si je ne l'ai alors jamais soutenu face à ces joueurs-là, j'avoue aujourd'hui que j'aurais aimé qu'il puisse aller au bout de son rêve, rien que pour prendre dans l'histoire de ce jeu la dimension qu'il me semble mériter à juste titre.

Il est évident que si l'on ne retient que les chiffres bruts, le palmarès de Lendl avec ses 8 Grands Chelem est à peine plus étoffé que celui de Wilander. Son ratio finales gagnées/perdues est même médiocre et rend bien compte d'une fébrilité excessive chez lui dans les grandes finales et en particulier face à certains joueurs, les Connors, Mc Enroe, Becker, lesquels avaient à l'évidence un ascendant psychologique sur lui lors de ces matchs à très haute tension. Des adversaires qu'il dominait pourtant le plus souvent lors de tournois plus mineurs, un circuit mineur (hors Grand Chelem) qu'il aura longtemps véritablement écrasé de son empreinte comme l'illustre sa seconde place au nombre de tournois gagnés, toutes époques confondues.

De nombreuses années se sont écoulées depuis la retraite d'Ivan Le Terrible et j'ai encore aujourd'hui grand plaisir à revoir certains de ses matchs...souvent des défaites d'ailleurs, lui qui fût en fait un magnifique perdant (pas fameuse l'étiquette je sais! Laughing ). Parmi les plus mémorables, je garde surtout en mémoire sa fabuleuse finale du Masters 88 perdue face au grand Becker, sa défaite au finish la même année face à Wilander en finale de l'US Open, ses belles oppositions de styles contre Edberg aussi, notamment en Australie. Au rayon de ses grandes victires : sa remontée fantastique en finale de Roland-Garros 84 contre Mc Enroe restera assurément comme la plus retentissante d'entre toutes, comme un passage de témoins avant l'heure entre l'ancien et le nouveau maître du tennis mondial, à l'image de celui qui eut lieu des années plus tard sur le Central de Flushing, entre un Lendl vieillissant mais encore fringant et un jeune gringalet surdoué répondant au nom de Pete Sampras.

S'il fût certainement en son temps l'un des joueurs les plus impopulaires auprès du grand public (enfin grand ingrat surtout!), je crois qu'il convient de replacer Lendl à un rang plus en rapport avec son influence sur le jeu, à une époque où l'on parle beaucoup d'histoire de ce sport et de chasse aux records, il fait un peu figure de laissé-pour-compte et je trouve cela dommage sinon carrément injuste.

C'est très bien dit. Très bonne analyse de ta part pour ce joueur exceptionnel, qui a amené le tennis à autre niveau du fait de son professionnalisme sans faille. Comme toi je voue une passion sans limite au tennis d'attaque, mais c'est l'un des champions qui m'a le plus impressionné également. Un Des meilleurs de l'histoire lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
 
lendl un joueur pas trop reconnu ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index Forum Tennis fr :: ATP : le circuit international et ses joueurs :: Légendes et anciens joueurs du tennis ATP :: Ivan LENDL-
Sauter vers: