AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Génération Becker/Edberg/Sampras. Et maintenant ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
botany
N°1 Mondial
N°1 Mondial
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3206
Age : 42
Joueur : Ted le passeur, Stich, Edberg, Mac Enroe, Korda, Martin, Paes, Pioline, Moya, Melzer, Bruguera, Darcis, Muster,
Joueuse : Safina, Henin, Davenport, Novotna, Pierce, Hingis
Points : 20844
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Génération Becker/Edberg/Sampras. Et maintenant ?   Sam 19 Jan - 20:09

Peut-être ne suis-je plus dans le coup, je veux bien le concevoir.


Mais sans entamer l'air déjà entendu du "C'était mieux avant", je dois dire que je n'arrive pas, en regardant le tennis actuel, à trouver le plaisir que je pouvais éprouver quand Becker, Mac Enroe, Sampras ou Edberg, Stich ou Leconte s'expliquaient. Où sont passés ces joueurs de bras ? Je ne vois que des jambes et des puncheurs, des sérieux au physique impeccable et à la frappe précise mais il manque un je-ne-sais-quoi qui s'apparentait à du génie. Ici ce sont des gammes, du travail qui a payé, une solidité acquise.

Ni Hewitt, ni Roddick, ni Baghdatis, ni Davydenko n'arrivent à me faire plaisir !

Je ferai une seule exception, Federer, je suis en cours de Federisation car c'est actuellement le seul joueur qui me permet de retrouver ce tennis de bras.

J'aimerais connaître l'avis des plus anciens nourris de Sampras, Becker, Edberg voire "pire". Trouvent-ils leur compte dans le tennis actuel ?

Une évolution se fait-elle sentir ?
Revenir en haut Aller en bas
botany
N°1 Mondial
N°1 Mondial
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3206
Age : 42
Joueur : Ted le passeur, Stich, Edberg, Mac Enroe, Korda, Martin, Paes, Pioline, Moya, Melzer, Bruguera, Darcis, Muster,
Joueuse : Safina, Henin, Davenport, Novotna, Pierce, Hingis
Points : 20844
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Génération Becker/Edberg/Sampras. Et maintenant ?   Dim 20 Jan - 14:35

------
Revenir en haut Aller en bas
verbatim
30/5
30/5
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 39
Joueur : Sampras, Rafter, Federer
Joueuse : Venus
Points : 18273
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Génération Becker/Edberg/Sampras. Et maintenant ?   Dim 20 Jan - 21:22

Moi pour repondre à ta question, j'y trouve pas mon compte :
Les joueurs et les matchs d'aujourd'hui ne me procurent que peu d'émotions. De moins en moins de prise de risques et de service vollée, que des robots frais comme des gardons au 5ème set. Après le niveau de jeu est exceptionel c'est sûr, les mecs que t'as cité se feraient bouffer grave. Déjà à l'époque de Sampras, le beau service vollée se faisait rare. Lui il dominait malgré sa vieille prise de coup droit et son service vollée parce que c'était un extra terrestre mentalement, mais pour rafter par exemple c'était déjà plus dur.
L'émotion était dûe à mon humble avis au suspense insoutenable que procurait ce type de jeu dans des matchs chauds. Et puis ces types se devaient d'avoir une technique et un placement irréprochables si ils voulaient pas enchainer les fautes, je trouvais ça beau. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai jamais trop aimé qu'on compare, comme ça a été souvent fait le coup droit de Sampras et celui de federer.

Mais je pense que pour le plus grand nombre, le niveau de jeu est bien plus important, et un point bien construit en partant du fond de court avec une montée intelligente pour finir le point a beaucoup plus de charme que les jeux d'attaque pure. Je méprise pas ce plus grand nombre, c'est juste que moi c'est pas trop ma came. Même Federer, qui est assez classe à voir jouer, ou Nadal qui est un pur guerrier, ils me font pas vibrer des masses. Désolé à ceux qui m'ont lu pour le roman
Revenir en haut Aller en bas
Stefan.Federer
N°2 Mondial
N°2 Mondial
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1029
Age : 41
Joueur : Roger Federer
Joueuse : Steffi Graf
Points : 18925
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Génération Becker/Edberg/Sampras. Et maintenant ?   Dim 20 Jan - 22:53

Quitte à faire figure de passéiste ici, voire de ringard (m'en fous! tongue ),je suis moi aussi un inconsolable nostalgique de ce que j'appellerais pour schématiser "les années Edberg", en un temps où le tennis d'attaque faisait encore des étincelles sur toutes les surfaces, y compris sur terre battue, chose totalement inconcevable aujourd'hui! No

Le témoignage d'introduction livré par Botany, je peux m'y reconnaître quasiment à chaque mot, à un seul bémol près puisque je revendique pour ma part une admiration sans borne pour ce Federer qui représente à mes yeux dans le tennis moderne le digne successeur de ces joueurs offensifs pétris de panache et d'élégance que j'ai tant chéris autrefois.

Alors certes Federer n'enchaîne pas systématiquement à la volée derrière son service, loin s'en faut! Je l'ai pourtant souvent entendu le déplorer puisqu'il confesse lui-même que ses idoles de jeunesse furent Becker et Edberg, champions dont il s'est évertué à reproduire les schémas de jeu à l'aube de sa carrière.
Hélas, du fait de ce ralentissement généralisé des surfaces ainsi que de l'évolution du matériel, la mission des volleyeurs est devenue pratiquement impossible au fil des ans et c'est pourquoi Federer a du freiner ses ardeurs naturelles pour privilégier un tennis d'inspiration toujours offensive mais moins systématiquement orienté vers l'obsession de la prise du filet. Ceci dit, il demeure de mon point de vue le meilleur technicien actuel à la volée, celui qui possède la meilleure main et le seul encore capable d'y briller dans toutes les postures. Gageons qu'il y reviendra de plus en plus au cours des prochaines saisons, il semble en tout cas manifester une vraie volonté dans ce sens depuis quelques mois... Cool

Que resterait-il de ma passion pour le tennis sans le génie offensif de Federer? Plus grand-chose en réalité car aucun autre joueur n'est véritablement susceptible d'entrer dans mes bonnes grâces à part lui. Non pas que je sois incapable de reconnaître et apprécier ces mécaniques admirablement huilées qui occupent le devant de la scène actullement, seulement leur tennis par trop métronomique m'apparaît comme interchangeable et ne m'inspire quoi qu'il en soit au mieux qu'une admiration entièrement dépourvue d'émotion, rien de plus...

C'est peu de dire qu'il en allait tout autrement dans les années 80-90, avec cette ribambelle d'attaquants magnifiques et téméraires dont le goût prononcé pour un tennis à haut risque donnait lieu à des opposition de styles des plus délectables, aux antipodes de ces parties de castagne qui constituent la norme de la majorité des rencontres sur le circuit actuel.

Les champions modernes sont certes incomparablement plus puissants et mieux préparés que leurs prédécesseurs, le niveau d'ensemble s'est considérablement élevé ce que je ne conteste absolument pas. Pourtant, il me manque l'ingrédient principal, ce facteur risque qui le temps d'une envolée quasi lyrique au filet semblait comme suspendre le cours du temps l'espace d'un battement d'ailes. Il y avait de la majesté dans cet intervalle magique où l'attaquant jouait son destin à coeur et corps perdu , tandis que la foule retenait son souffle dans l'attente d'un dénouement des plus incertains. Cette part d'incertitude qui faisait l'un des plus grands charmes de ces artistes-là, les Edberg,Mc Enroe,Becker, Stich, Leconte, Rafter,Sampras, ces funambules de l'extrême toujours sur le fil du rasoir, dont le territoire restreint du filet représentait leur unique salut.

Pour répondre à l'ultime question adressée par Botany, tout semble hélas indiquer que l'âge d'or du tennis d'attaque soit irrémédiablement révolu, à tout le moins le service-volée quasi systématique tel qu'il était pratiqué par quelques-uns des meilleurs mondiaux voilà encore moins de dix ans. A moins d'une radicale volte-face dans les évolutions récemment apportées au jeu, surtout en ce qui concerne la vitesse des surfaces, il ne nous reste plus, à nous les nostalgiques du tennis d'attaque classique, qu'à ressortir nos vieux enregistrements afin de pouvoir regoûter furtivement aux délices de ce tennis bientôt totalement relégué sous une quelconque vitrine poussiéreuse du grand Tenniseum de l'histoire. Enfin tant qu'il y aura Federer...après lui le néant!
Revenir en haut Aller en bas
vdd
N°1 Mondial
N°1 Mondial


Masculin
Nombre de messages : 13827
Age : 40
Joueur : Courier, Federer, Medvedev, Sampras, Agassi, Safin,Baghdatis, Roddick, Almagro, Djokovic, Gasquet
Joueuse : les Williams, Sabatini, Santoro
Points : 23558
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Génération Becker/Edberg/Sampras. Et maintenant ?   Lun 21 Jan - 6:49

Moi qui regarde le tennis depuis 1985 et qui me suis procuré depuis des vidéos plus anciennes encore, je ne suis pas comme vous. J'adore le tennis actuel autant que j'aimais le tennis ancien. Bref, j'ai toujours aimé le tennis et ce même si les saisons 1997-1998 ont failli m'en dégouter. Dès le retour d'Agassi en 1999 j'étais reparti. Alors c'est vrai que ça a beaucoup changé. On est passé de confrontations à oppositions de style, dûes, il faut l'admettre en grande partie à l'existence de points faibles chez les uns et les autres, à des matchs de tennis quasi total et ce dès les premiers tours. Je ne saurais dire quel tennis est le meilleur car aujourd'hui je peux prendre du plaisir à revisionner du McEnroe-Connors ou du Sampras-Agassi sans aucun problème, mais il y a un truc auquel on échappe aujourd'hui c'est les interminables Delaitre-Mattar dans les premiers tours de RG par exemple. Aujourd'hui, tous les matchs (ou presque) sont de très bonnes factures. Même les bouffeurs de chorizo font dans le spectaculaire. C'est dire. Bref, je pense que c'est surtout le sentiment de nostalgie qui vous anime car du beau tennis, on en a encore aujourd'hui c'est une certitude. Le match Tsonga-Gasquet était un vrai petit bijou la nuit dernière avec pas mal de belles montées au filet des 2 côtés et des accélérations incroyables. Les gros chocs sont encore présents. Que dire des Baghdatis-Safin ou Hewitt-Baghdatis si ce n'est que c'est le type de match à sensation que tout adorateurs de ce sport attend?
J'ai le souvenir dans les années 1990 d'avoir lu des articles de gens qui se plaignaient de l'actualité du tennis et qui regrettaient leurs Borg, Connors, McEnroe d'antan. Pour moi c'est la même chose lorsque je vous lis aujourd'hui. C'est la nostalgie. Un jour, on regrettera Federer, Nadal et les joueurs actuels. C'est une certitude. A croire qu'un sportif existe plus après son départ, lorsqu'il laisse le vide que lorsqu'il l'occupe.
Revenir en haut Aller en bas
Tuco Benedicto Pacifico
N°1 Mondial
N°1 Mondial


Masculin
Nombre de messages : 4203
Age : 34
Localisation : Sad Hill
Joueur : Ferrero, Safin, Agassi, Sampras
Points : 20737
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Génération Becker/Edberg/Sampras. Et maintenant ?   Lun 21 Jan - 7:37

Baghdatis-Hewitt au niveau du scenario du match et en intensité c'etait un grand match mais le mariage des jeux collait pas et y a pas eu grand chose à voir, la majorité des points se terminaient sur des fautes
Revenir en haut Aller en bas
verbatim
30/5
30/5
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 39
Joueur : Sampras, Rafter, Federer
Joueuse : Venus
Points : 18273
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Génération Becker/Edberg/Sampras. Et maintenant ?   Lun 21 Jan - 10:54

Rien à voir pour ma part avec la nostalgie.
J'ai vu gasquet-tsonga et Safin-Baghdatis, et ben rien du tout, si ce n'est de l'admiraton devant le niveau de jeu.
Quand je dit que c'est des robots, c'est pas de leur personalité dont je parle, mais plutôt du jeu pratiqué.
La plupart de ces joueurs ont une très bonne vollée, le problème c'est que tout est très bon chez eux, et effectivement ils montent pas mal à la vollée, même des bouffeurs de chorizo, comme vous dites.
Le service-vollée ça n'a rien a voir avec ce jeu certes intelligent mais uniformisé.
J'ai vu les riches heures d'Agassi ou de Safin, et ben c'est bon là, les matchs entres clones( Et moi je mets Federer dedans) indestructibles ça commence à me lasser un peu.
En fait ce que j'aimerai c'est qu'ils arrêtent tous les piquouses, Pasque là c'est devenu un peu trop efficace.

P.S : Dans les matchs enregistrés, y a un truc qui me manque énormément, c'est l'adrénaline, le suspense. C'est vrai que j'ai rematé des vieux matchs, c'est pas pareil que le live
Revenir en haut Aller en bas
botany
N°1 Mondial
N°1 Mondial
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3206
Age : 42
Joueur : Ted le passeur, Stich, Edberg, Mac Enroe, Korda, Martin, Paes, Pioline, Moya, Melzer, Bruguera, Darcis, Muster,
Joueuse : Safina, Henin, Davenport, Novotna, Pierce, Hingis
Points : 20844
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Génération Becker/Edberg/Sampras. Et maintenant ?   Lun 21 Jan - 11:12

Je vois qu'une "amicale" du jeu de volée se met en place...Une team condamnée à l'errance un peu comme la Coria Team... Laughing

Vdd,

La nostalgie même si elle n'est peut-être pas absente n'explique pas tout, le jeu de volée n'existe plus, c'est bien une réalité, pas une fiction, pas un ronchonnement de vieil aigri.
Rafter, Edberg ou Henman étaient tout le temps au filet, aujourd'hui on voit de la volée solide après un point construit comme le dit Verbatim, la volée n'est plus une fin mais un moyen.
Les seuls volleyeurs "fous" à se mettre sous la dent sont Llodra et Stepanek, c'est plutôt maigre, cela permet à peine de ronger son frein.

Stefan Federer avec sa plume a parfaitement résumé ce que pouvait entraîner chez les amateurs de filet un match d'attaquants.
Cela ne nous empêche pas d'apprécier les performances techniques et physiques développées aujourd'hui.

Il y a sans doute un peu de nostalgie car le manque n'est pas comblé et c'est maintenant qu'ils sont partis que l'on regrette cette batterie d'attaquants à laquelle on peut rajouter de superbes seconds couteaux comme Krajicek, Ivanisevic, Forget, Martin.
Ils étaient tellement nombreux dans les 90 que je croyais que ce jeu était le jeu de tennis "normal" et que je n'en ai peut-être pas assez profité. Enorme erreur d'appréciation.

Mais ils reviendront.

Je les attends. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Stefan.Federer
N°2 Mondial
N°2 Mondial
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1029
Age : 41
Joueur : Roger Federer
Joueuse : Steffi Graf
Points : 18925
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Génération Becker/Edberg/Sampras. Et maintenant ?   Lun 21 Jan - 12:39

Il est évident que le facteur nostalgique intervient pour une certaine part dans ce regret exprimé d'une période définitivement envolée. Un nostalgie indissociable de nos jeunes années durant lesquelles notre ressenti était tout autre, du moins en ce qui me concerne. Certainement moins porté sur l'analyse et davantage supporteur de tel ou tel joueur, moins rationnel et plus viscéralement sensitif en somme.
Parfois, je me prends à regretter cette époque où je vivais les matchs comme si j'en étais l'un des acteurs, champion par procuration. Avec le passage des ans et l'arrivée d'une certaine maturité (bouuhh, je déteste ce qu'implique ce mot! Twisted Evil ), cette exubérance à vivre les choses s'affadit quelque peu sans que l'on s'en rende vraiment compte, il en va ici du tennis comme de tout le reste, ce que l'on gagne en lucidité on le perd en spontanéité quelque part, ça peut sembler triste mais c'est hélas le cours naturel de toute existence il me semble... Rolling Eyes

Pour en revenir plus précisément au parallèle entre ces différentes époques, ce que je déplore surtout aujourd'hui c'est le manque quasi total d'oppositions de style, l'immense majorité des rencontres se résumant à de brutales foires d'empoigne, à quelques exceptions près. Comme je l'ai déjà exprimé dans mon post précédent, j'ai vécu mes plus vibrantes émotions dans ce sport grâce à ces attaquants téméraires, parfois kamikazes, des joueurs souvent limités en fond de court et pour qui la conquête du filet était tout simplement une question de survie. Cet impératif ajoutait je trouve une dimension terriblement dramatique à leurs matchs, une charge émotionnelle supérieure tellement ces fragiles équilibristes semblaient constamment au bord de la rupture dans leurs intrépides assauts.

Si le tennis moderne nous évite assurément l'affligeant spectacle de matchs intégralement nullissimes comme cela arrivait fréquemment jadis, la plupart des rencontres se déroulent à peu près toutes suivant les mêmes schémas de jeu inlassablement répétés, au nom de l'efficacité et au détriment de cette fantaisie qui pimentait si savoureusement les rencontres autrefois. Tout va certes beaucoup plus vite aujourd'hui, les frappes sont plus lourdes, les échanges assurément plus intenses, pourtant et excepté le pur ravissement que parvient seul encore à me procurer Federer, ce prestidigitateur du tennis, je parviens difficilement à m'enthousiasmer pour ces bras de fer parfois extraordinairement acharnés mais dont l'uniformité des schémas de jeu me laisse le plus souvent complètement froid... :hello:
Revenir en haut Aller en bas
Tuco Benedicto Pacifico
N°1 Mondial
N°1 Mondial


Masculin
Nombre de messages : 4203
Age : 34
Localisation : Sad Hill
Joueur : Ferrero, Safin, Agassi, Sampras
Points : 20737
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Génération Becker/Edberg/Sampras. Et maintenant ?   Lun 21 Jan - 12:54

botany a écrit:

Les seuls volleyeurs "fous" à se mettre sous la dent sont Llodra et Stepanek, c'est plutôt maigre, cela permet à peine de ronger son frein.

il y a Le jeune Zverev (1987) aussi... mais pour l'instant il brille qu'en challenger

il a quand même tapé canas, becker, et tursunov en challenger (bon c'etait juste avant les vacances aussi)

Dancevic aussi

en cherchant bien on doit en trouver encore 1 ou 2 dans le top 100
Revenir en haut Aller en bas
colin
N°1 Mondial
N°1 Mondial
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3793
Age : 35
Points : 19744
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Génération Becker/Edberg/Sampras. Et maintenant ?   Lun 21 Jan - 14:22

Ce que certains n'ont pas saisi ici, c'est que ce sont les conditions de jeu qui ont changé. Le service-volée, sauf avec parcimonie, c'est devenu du suicide.

Il n' y a pas à espérer de génération spontanée. Federer est capable de très bien volleyer (avec quelques trous en coup droit quand même), et il le fait contre un joueur de finesse comme Santoro (44/54 au 2ème tour). Mais contre les meilleurs, il ne peut pas, parce que c'est une tactique perdante. Bon, d'accord il pourrait le faire un peu plus, après c'est une affaire de gestion du match, de confiance... mais le service-volée pur, c'est exclu.

Sinon, je suis d'accord que le service-volée c'était génial (attention j'ai pas dit le service à 200 retour dehors qui caractérisait l'essentiel des points entre spécialistes dans les 90's). Moi je parle des oppositions de style où les qualités en retour-passing sont malgré tout essentielles (Borg-McEnroe, Lendl-Edberg, Agassi-Sampras par exemple...).

Ce qu'on a perdu c'est 2 choses.

D'une part le jeu d'adresse avec de nombreuses demi-volées / volées (McEnroe, Sampras, Edberg, Rafter pour citer les plus grandioses).

D'autre part, on a perdu la tension qui existait entre les points quand tout se décidait sur un ou 2 coups de raquette. Souvent c'était chiant (40% de 1ères balles...) mais cette tension totale n'existe plus quand c'est le 5ème ou le 10ème coup de raquette qui fait la décision sur les gros points.

Cela dit, moi je prends mon pied devant le tennis actuel. Je voudrais juste que des mesures techniques soiernt prises pour favoriser le jeu au filet. Je ne prétends pas savoir lesquelles, mais qu'on y réfléchisse...
Revenir en haut Aller en bas
botany
N°1 Mondial
N°1 Mondial
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3206
Age : 42
Joueur : Ted le passeur, Stich, Edberg, Mac Enroe, Korda, Martin, Paes, Pioline, Moya, Melzer, Bruguera, Darcis, Muster,
Joueuse : Safina, Henin, Davenport, Novotna, Pierce, Hingis
Points : 20844
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Génération Becker/Edberg/Sampras. Et maintenant ?   Lun 21 Jan - 20:06

colin a écrit:
Ce que certains n'ont pas saisi ici, c'est que ce sont les conditions de jeu qui ont changé. Le service-volée, sauf avec parcimonie, c'est devenu du suicide.


Ne l'était-ce pas aussi à l'époque des passings d'Agassi, Courier, Lendl ou de l'armada espagnole emmenée par Bruguera ?

Je pense que si le jeu de volée est abandonné, c'est qu'il demande du temps et que son rapport bénéfice/risque est facilement défavorable et qu'il est sans doute moins rentable. Il est peut-être plus sûr de miser sur un jeu de fond de court qui est plus sécurisé.
Les joueurs ne veulent-ils plus faire de service volée ou les entraîneurs les encouragent-ils à ne pas tout attendre du filet ?
Je ne sais pas, si les pros pouvaient nous en dire plus ?
Revenir en haut Aller en bas
botany
N°1 Mondial
N°1 Mondial
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3206
Age : 42
Joueur : Ted le passeur, Stich, Edberg, Mac Enroe, Korda, Martin, Paes, Pioline, Moya, Melzer, Bruguera, Darcis, Muster,
Joueuse : Safina, Henin, Davenport, Novotna, Pierce, Hingis
Points : 20844
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Génération Becker/Edberg/Sampras. Et maintenant ?   Lun 21 Jan - 20:21

Tuco Benedicto Pacifico a écrit:
botany a écrit:

Les seuls volleyeurs "fous" à se mettre sous la dent sont Llodra et Stepanek, c'est plutôt maigre, cela permet à peine de ronger son frein.

il y a Le jeune Zverev (1987) aussi... mais pour l'instant il brille qu'en challenger

il a quand même tapé canas, becker, et tursunov en challenger (bon c'etait juste avant les vacances aussi)

Dancevic aussi

en cherchant bien on doit en trouver encore 1 ou 2 dans le top 100

Ok, merci pour ces pistes à surveiller, je vais voir ce que valent ces volleyeurs.
Revenir en haut Aller en bas
zennero
N°2 Mondial
N°2 Mondial
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1095
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Joueur : mauresmo, Federer,Baghdatis,Murray,Djokovic,Nalbandian,Blake
Joueuse : Gasquet
Points : 19035
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Génération Becker/Edberg/Sampras. Et maintenant ?   Lun 21 Jan - 20:48

Ce même Zverev a aussi poussé Robredo aux 5 sets au premier tour de l'OA.Il avait remporté les deux premiers sets.
Revenir en haut Aller en bas
Rico0013
0
0
avatar

Masculin
Nombre de messages : 193
Age : 33
Joueur : Kuerten, Agassi, Medvedev, Ivanisevic, Krajicek, Stich, Leconte
Joueuse : Graf
Points : 17863
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Génération Becker/Edberg/Sampras. Et maintenant ?   Dim 24 Fév - 1:24

C'est vrai que les années 90 me manquent.
C'est bête car à cette epoque quand je voyais les purs attaquants qui etaient nombreux à l'oeuvre je n appreciais guère le style de ces gars alors que à present les mêmes que je decriais à l'epoque me manquent enormement. Dailleurs je revois pas mal d'anciens matchs ces derniers temps et je privilegie surtout les attaquants.
Maintenant les purs attaquants de la race de Becker ou encore Edberg n'existe quasiment plus mis à part quelques exeptions bien loin d'avoir la classe de leurs illustres ancetres.
Ca fait longtemps que je n'ai pas vu de matchs du niveau des Sampras - Agassi ou encore Becker - Edberg.
C'est dommage car je pense qu à present le jeu d'attaque ne peut plus se developper car à part le gazon ne peut guère s'exprimer ailleurs la terre battue trop lente et favorisant les machines à passings espagnoles ou sud americaines (Nadal, Ferrer, Coria, Monaco etc). Pourquoi pas le ciment americain ou le rebound ace australien ? Pas vraiment car les joueurs complets heritiers d'agassi bons des 2 cotés tenant bien leur ligne de fond de court exellents serveurs et à la capacité de retour superieure (Djokovic, Nalbandian, Federer) y ont trouvé un terrain de jeu à leurs mesure sans oublier les joueurs typé terre battue s'adaptant de plus en plus à la surface. Alors pourquoi pas l indoor ou auparavant les attaquants dominaient les debats ? La reponse est non le profil des joueurs qui excellent sur cette surface est certes offensif mais ne s apparente guère au type de jeu des grands attaquants d antan. Les joueurs Indoor sont plutôt puissants et très difficile à deplacer car prennent tres vite le jeu à leur compte au prix de risques souvent inconsidérés (Ancic, Soderling, Berdych).
Donc ma conclusion est que le cycle des grands attaquants à pris fin au debut des années 2000 et le tennis actuel n'à plus de place pour ces joueurs assez peu nombreux et ne pesant que par à coups (saison sur gazon, quelques tournois indoor) et n'ayant plus aucune influence sur le classement mondial.
La faute probablement à un style de jeu stereotypé auquel les joueurs de fond de court se sont adaptés (retour sur les pieds, Service plus puissant qu'avant empechant le fameux chip and charge tant affectioné par l'attaquant pur, jeu de fond de court ultra solide et enorme capacité physique des joueurs de terre battue capables de les passer à nimporte quel coin du court)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Génération Becker/Edberg/Sampras. Et maintenant ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Génération Becker/Edberg/Sampras. Et maintenant ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index Forum Tennis fr :: Divers :: Club House :: Divers-
Sauter vers: